Une lampiste bloque Morales

L’auteur de cette bévue serait donc la directrice-adjointe de cabinet de Matignon, Camille Putois.
Politis  • 11 juillet 2013
Partager :

La scandaleuse décision d’interdire l’espace aérien français à l’avion du Président bolivien Evo Morales, forcé de se poser à Vienne, en Autriche,
et fouillé du fait d’une rumeur prétendant qu’Edward Snowden était
à bord, aurait été prise par une lampiste. Du moins si l’on en croit diverses sources, dont une à l’Élysée. L’auteur de cette bévue serait donc la directrice-adjointe de cabinet de Matignon, Camille Putois.

Avant d’occuper cette fonction, cette normalienne et énarque travaillait chez Publicis, ce qui la qualifie assurément en matière de relations internationales… Question : aurait-on forcé à se poser quelque part et fouillé Air Force One, l’avion des présidents américains ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don