IVG, contradiction au gouvernement

Le nouveau site ivg.gouv.fr intervient alors même que des centres IVG sont contraints à la fermeture.

Le 27 septembre, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a inauguré un site internet sur l’interruption volontaire de grossesse : ivg.gouv.fr. « Pour une information fiable et de qualité »… Fort bien. Sauf que cette initiative intervient alors même que des centres IVG sont contraints à la fermeture par les restructurations hospitalières. La Ligue des droits de l’homme dénonce « une dangereuse contradiction ». « La situation est particulièrement difficile en Île-de-France, où se pratique le quart des IVG…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents