Prostitution : le gouvernement ne veut pas filtrer Internet

La proposition de loi *«visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel»* n’était pas encore débattue à l’Assemblée que le gouvernement en annulait un article. Selon le site Numerama, l’exécutif a déposé un amendement annulant les dispositions prévues dans l’article 1. Cet article permettait de recourir au blocage administratif de sites Internet favorisant le proxénétisme, sans avoir recours à un juge. Vendredi, le Conseil national du numérique s’était prononcé contre ces dispositions,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents