« Des misogynes qui jouent sur l’émotion »

Se disant floués dans leur paternité, les masculinistes se montrent offensifs tant à l’égard des femmes que des institutions.

Ingrid Merckx  • 6 mars 2014 abonné·es

Les masculinistes sont le point de départ de l’enquête que mène Pierre-Guillaume Prigent, étudiant en sociologie, sur « les mécanismes de la violence des pères des enfants contre les mères après les séparations ». **

Depuis quand enquêtez-vous sur les masculinistes ?

Pierre-Guillaume Prigent : À la suite des événements de février 2013, quand Serge Charnay et Nicolas

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes