Les excuses de Copé

Invité le 3 mars sur RMC, Copé avait annulé au dernier moment l’entretien pour préparer sa fameuse « déclaration solennelle ».
Politis  • 27 mars 2014
Partager :

Invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin, le lundi 24 mars, sur RMC-BFM TV, Jean-François Copé a voulu ponctuer son intervention par des excuses auprès de l’animateur et des auditeurs de la station. Invité le 3 mars par l’anchorman de RMC, Copé avait annulé au dernier moment l’entretien pour préparer sa fameuse « déclaration solennelle ». Et de se justifier en se disant « profondément choqué par la campagne de presse dont [il] a été l’objet de la part du Point et de son directeur, qui m’ont diffamé, calomnié, avec des mensonges innombrables ». Plates excuses, donc, et victimisation. Mais sans rappeler que le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire à son encontre, soupçonné qu’il est d’avoir surfacturé ses prestations à l’UMP, au bénéfice d’une filiale de la société Bygmalion, dirigée par deux de ses proches.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don