Taubira sans fausse note

Lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, Christiane Taubira a fait entendre sa petite musique…
Politis  • 15 mai 2014
Partager :

Lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, samedi 10 mai, Christiane Taubira a fait entendre sa petite musique… en ne chantant pas « la Marseillaise ». Il n’en fallait pas plus pour que la ministre du mariage pour tous soit de nouveau la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. « Certaines circonstances appellent davantage au recueillement qu’au karaoké d’estrade », a répondu sur Facebook la ministre, qui a préféré écouter les chanteurs (lyriques) plutôt qu’ajouter sa « fausse note ». Le FN s’est immédiatement saisi de ce mot pour demander à Manuel Valls le « limogeage » de la garde des Sceaux. Quant à Copé, il s’est indigné de cette « boulette de plus ». Il apparaît toutefois, au visionnage de la séquence, que François Hollande ou Benoît Hamon, présents à la même cérémonie, n’ont pas non plus chanté… L’extrême droite se couvrira-t-elle de ridicule en demandant aussi leur démission ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don