Foot : les pots-de-vin du Qatar

Des documents impliquent Mohamed Bin Hammam dans une affaire de pots-de-vin dans l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022.
Politis  • 5 juin 2014
Partager :

À quelques jours du Mondial, le Sunday Times a révélé être en possession de plusieurs documents et de milliers de mails impliquant Mohamed Bin Hammam dans une affaire de pots-de-vin dans l’attribution de la Coupe du monde au Qatar en 2022. Alors membre exécutif de la Fifa pour le Qatar, le Qatari aurait versé 5 millions de dollars à une trentaine d’associations de foot africaines et à des personnalités influentes du ballon rond en échange d’un soutien à la candidature de Doha. Parmi elles, Jack Warner, ex-vice-président de la Fifa (démissionnaire en 2011), qui aurait reçu 1,6 million de dollars. En 2010, Bin Hammam aurait aussi rencontré en secret Michel Platini, selon The Telegraph. Étonnant ? Non, quand on sait que Bin Hammam a déjà été reconnu coupable de corruption par le comité d’éthique de l’instance internationale en 2012 et radié à vie. Mais c’est comme ça qu’un Mondial se jouera à près de 50 °C.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don