Le cercueil de Bruno Le Maire

Il a estimé que le droit de vote des étrangers serait « le dernier clou sur le cercueil de la nation ».

Invité matutinal de France 2, mardi, Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l’UMP, a reproché à François Hollande d’avoir, au cours de son entretien du 14 juillet, relancé le droit de vote des étrangers. « Une proposition totalement irresponsable » qui « va diviser à nouveau les Français », s’est emporté le député de l’Eure. Avant de pronostiquer que ce droit de vote sera « le dernier clou sur le cercueil de la nation ». Après cette sentence martiale, que va bien pouvoir dire de plus Marine Le Pen ?…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents