Le cercueil de Bruno Le Maire

Il a estimé que le droit de vote des étrangers serait « le dernier clou sur le cercueil de la nation ».
Politis  • 17 juillet 2014
Partager :

Invité matutinal de France 2, mardi, Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l’UMP, a reproché à François Hollande d’avoir, au cours de son entretien du 14 juillet, relancé le droit de vote des étrangers. « Une proposition totalement irresponsable » qui « va diviser à nouveau les Français », s’est emporté le député de l’Eure. Avant de pronostiquer que ce droit de vote sera « le dernier clou sur le cercueil de la nation ». Après cette sentence martiale, que va bien pouvoir dire de plus Marine Le Pen ? Il ne suffit pas d’accuser Hollande de chercher à « faire monter le FN », comme le dit Le Maire (réputé incarner une droite modérée), pour être soi-même exempt de reproche. Adopter le discours de l’extrême droite, c’est en faire la promotion.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don