Un incident, deux récits…

À en croire le récit dominant, des manifestants propalestiniens s’en seraient pris à une synagogue. Mais les choses ne se seraient pas passées comme ça.
Politis  • 17 juillet 2014
Partager :

Les échauffourées qui ont émaillé, dimanche, la fin de la manifestation parisienne de soutien à Gaza ont, dans certains médias, éclipsé la mobilisation, et inspiré un communiqué martial à Manuel Valls. À en croire le récit dominant, des manifestants s’en seraient pris à une synagogue. Inacceptable en effet ! Mais d’après plusieurs témoignages, y compris vidéo, les choses ne se seraient pas passées comme ça. Un groupe d’extrémistes de la Ligue de défense juive serait venu provoquer les manifestants. Poursuivis, les assaillants se seraient réfugiés dans la synagogue de la rue de la Roquette, sans qu’aucun poursuivant ne tente d’en franchir le seuil. On peut seulement déplorer que des manifestants soient tombés dans le piège qui leur était tendu… Mais qu’attend-on pour interdire cette LDJ, si coutumière de ce genre d’actions ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don