« Les chaînes d'info ont appris à feuilletonner le réel »

Spécialiste des médias, François Jost analyse les effets du « direct à tout prix » sur notre perception de la réalité.

L’information en continu fabrique un suspense artificiel, transformant chaque événement, fût-il inconsistant, en mini-série à rebondissements. Au risque d’encourager une impatience de la société, estime François Jost. En quoi les chaînes d’info en continu ont-elles une influence sur l’information qu’elles produisent ? François Jost : Ces chaînes consacrées au direct doivent faire en sorte qu’il y ait de l’information nouvelle sans arrêt. Cela conduit donc à monter en épingle des événements banals.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents