L’accident bête

Fabrice Monrose se targuait de rouler à moto sur sa roue arrière à 230 km/h sur l’autoroute A6.
Politis  • 13 mai 2015
Partager :

Quatre mois de prison ferme pour « mise en danger de la vie d’autrui », 2 000 euros d’amende et une suspension de permis de six mois. C’est le tarif pour Fabrice Monrose, qui se targuait de rouler à moto sur sa roue arrière à 230 km/h sur l’autoroute A6. Une affaire de chauffard ? Que nenni ! Le motard se prêtait alors à un numéro du magazine « 90’ enquêtes », sur TMC, consacré aux « nouveaux chauffards », diffusé en novembre dernier. Seul bémol, Monrose était invité à l’écran « à faire connaître une discipline peu connue », le wheeling, et non pas pour faire le kéké. Flouté, il a été identifié grâce aux images de son appartement, que connaissait la gendarmerie à la suite d’un cambriolage subi auparavant. C’est ce qu’on appelle l’accident bête ! La défense de Monrose, piégé et manipulé par la chaîne, a fait appel en espérant que TMC soit aussi jugé. Pour répondre au minimum à des méthodes putassières.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don