Congrès du PS: L’image factice d’une unité impossible

Derrière l’illusion du rassemblement, la politique du gouvernement divise toujours les socialistes.

À la fin, tout le monde s’embrasse et se congratule. Le 77e congrès du Parti socialiste à Poitiers aura respecté ce rituel, celui de tout congrès. Mais sur la photo finale des dirigeants socialistes satisfaits, une rose en main, la « famille » socialiste était loin d’être rassemblée. Si Karine Berger et les premiers signataires de « La fabrique » (motion D, 9,5 %), tout comme Florence Augier, porte-parole de la motion C (2 %), avaient rejoint Jean-Christophe Cambadélis et Manuel Valls sur l’estrade, ni…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.