« Les Républicains » : La novlangue se délie

« Les Républicains » n’est pas la seule appellation politique trompeuse. Ni la pire.

Michel Soudais  • 3 juin 2015 abonné·es
« Les Républicains » : La novlangue se délie
© Photo : AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

La nouvelle appellation de l’UMP est légitimement contestée. Qu’un parti, qui ne rassemblera jamais qu’une petite fraction de la population, prétende privatiser à son seul profit, et pour des intérêts conjoncturels, un qualificatif commun

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 2 minutes