Y aurait-il maldonne à Nouvelle Donne ?

Soixante militants et responsables du mouvement créé par Pierre Larrouturou ont officialisé leur départ.
Politis  • 24 juin 2015
Partager :

« Nouvelle Donne ne changera rien à la vie politique. » Ce constat amer émane de soixante militants et responsables du mouvement créé par Pierre Larrouturou il n’y a pas deux ans, qui ont officialisé leur départ dans une tribune publiée dimanche sur Mediapart. Parmi les signataires, figurent le porte-parole national de Nouvelle Donne, Joseph Boussion, deux de ses secrétaires nationaux et son unique députée, Isabelle Attard, venue d’EELV. « Le parti du renouvellement des pratiques est désormais le jouet d’une oligarchie », écrivent-ils, non sans constater que « faire de la politique autrement » est brandi « par ceux qui ne veulent, finalement, pas faire de politique du tout ». Regrettant ces départs, Pierre Larrouturou invoque « des désaccords sur les élections régionales ». Les démissionnaires affirment, eux, vouloir « initier, soutenir ou rejoindre certains des rassemblements citoyens qui émergent ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don