Alternatiba : La préfecture avait fumé quoi ?

Des motards avaient eux aussi obtenu autorisation de la préfecture pour une manifestation place de la République.
Politis  • 30 septembre 2015
Partager :

Samedi, place de la République, à Paris, c’était la grande arrivée du Tour Alternatiba, 5 600 kilomètres à vélo pour mobiliser les citoyens pour « changer le système, pas le climat », et des milliers de personnes au milieu des stands militants (voir le reportage sur Politis.fr). Vers 15 h, surgit un cortège de bikers, moteurs fumant et rugissant au maximum pour exprimer leur colère contre le gouvernement qui menace leur « kustum kulture » – l’art de personnaliser sa moto. Stupéfaction de la galaxie écolo, irritation, noms d’oiseaux… « Allez brouter l’herbe ailleurs, laissez-nous bouffer le bitume ! » Il se trouve que les bikers avaient eux aussi obtenu autorisation de la préfecture pour leur manifestation, l’élu EELV parisien Yves Contassot a vérifié. Mais personne pour lui expliquer : boulette ou provocation ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don