Malek Boutih, la voix de son maître

Le député de l’Essonne est toujours prêt à voler au secours de son mentor Manuel Valls.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Satisfait, Malek Boutih ! Au lendemain de la première mobilisation contre le projet de loi El Khomri, à laquelle plus de 450 000 personnes ont participé mercredi 9 mars un peu partout en France, le député (PS) de l’Essonne, toujours prêt à voler au secours de son mentor Manuel Valls, s’est écrié, tout sourire, dans « La Matinale » de France Inter : « Pas de quoi déstabiliser un gouvernement ! Le texte sera un peu amendé et ça ira. » Il faudra attendre combien de manifestants pour que l’aile droite du PS arrête de faire la sourde oreille face au peuple ? Alors que ce projet de loi a déjà recueilli 1,3 million de signatures contre lui et que les sondages estiment à près de 70 % les Français opposés à ses mesures.


Photo : CITIZENSIDE/AURéLIEN MORISSARD/AFP

Haut de page

Voir aussi

Articles récents