Bruno Le Maire, réac malgré lui

BFM a poussé le candidat à la primaire Les Républicains à la boulette.

Politis  • 7 septembre 2016
Partager :
Bruno Le Maire, réac malgré lui
Photo : CITIZENSIDE / CHRISTOPHE BONNET / AFP

Bruno Le Maire aurait mieux fait de se taire. Non pas tant pour sa sortie du week-end (encore que…) sur « les femmes [françaises qui] ont vocation à être visibles, pas dissimulées » que pour sa tentative de justification après que BFM a raconté – à tort – qu’il avait employé l’expression « nos femmes ». Après le tollé suscité par ce très macho pronom possessif – qu’il n’avait donc pourtant pas prononcé –, le candidat à la primaire Les Républicains a cru bon de se défendre. Et, pour le coup, a fait la boulette : « Personne ne fait de remarques lorsque je dis “nos enfants” ou “nos parents” », aurait-il déclaré, selon L’Express. « Nos » politiques parlent vraiment trop et de n’importe quoi !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don