La justice contre Cédric Herrou

Politis  • 20 juin 2017
Partager :
La justice contre Cédric Herrou
Photo : VALERY HACHE / AFP

Cédric Herrou a tenu sa ligne de défense lors de son procès en appel. « J’ai l’impression de faire le travail de l’État », a déclaré cet agriculteur de Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, poursuivi pour aide à l’immigration clandestine à la frontière franco-italienne. En première instance, en février, il avait été condamné à 3 000 euros avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice, mais le parquet avait fait appel. Cette fois, l’avocat général a requis huit mois de prison avec sursis contre le militant, mais son défenseur, Me Zia Oloumi, demande la relaxe de celui qui est devenu « le visage de cette solidarité ». La cour d’appel d’Aix-en-Provence rendra son arrêt le 8 août.

À lire aussi >> Notre entretien avec Cédric Herrou : « Fermer les frontières, ça ne marche pas »

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don