Une soupe citoyenne pour dire non à Europacity

La mobilisation contre l’urbanisation du Triangle de Gonesse s'installe à Paris ce week-end pour dénoncer la perte des terres agricoles franciliennes et les mensonges autour de ce mégaprojet hybride porté par Auchan.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Avec pour slogan phare : « Des légumes, pas du bitume ! », les opposants appellent à se rassembler sur la place de la République, à Paris, dimanche 8 octobre, à partir de 14 heures. Ils cuisineront une soupe citoyenne à partir des légumes cultivés dans les champs du Triangle de Gonesse (Val-d’Oise) menacés par ce gigantesque complexe mêlant commerces et loisirs. Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse, affirme :

Pour beaucoup de citoyens, c'est le centre commercial de trop. Avec ses 500 magasins et sa piste de ski artificielle, c'est la caricature de ce qu'il ne faut plus faire. Or pas une goutte de béton n'a encore coulé : il est encore possible de choisir un projet qui bénéficie véritablement à ce territoire et à ses habitants.

Dans un rapport rendu public en août dernier, le commissaire-enquêteur a émis un avis défavorable à l’urbanisation du Triangle de Gonesse à l’issue de l’enquête publique : le projet Europacity, ainsi que le projet d’aménagement de la ZAC, présenteraient « des impacts environnementaux négatifs à très négatifs qui vont à l’inverse des grandes orientations politiques nationales et internationales en matière de lutte contre la disparition des terres agricoles, de lutte contre le réchauffement climatique ».

À lire aussi >> Europacity, projet hyper contesté

Ce nouveau rassemblement sera également l'occasion de présenter le projet alternatif élaboré par les opposants intitulé Carma (Coopération pour une ambition agricole, rurale et métropolitaine d'avenir). Il repose sur quatre volets : un pôle de production en agriculture durable, autour d’une ferme maraîchère solidaire, de jardins familiaux, d’un centre de formation en agroécologie ; des ateliers de transformation des produits, créant de l’emploi sur place ; des circuits de consommation courts (cantines, Amap, points de vente périurbains) ; et le recyclage des matières organiques (compostage, méthanisation) de la plaine de Gonesse.

À lire aussi >>Un bon carma pour le Triangle de Gonesse et Europacity : « Nous sommes face à un choix de société »


Haut de page

Voir aussi

Articles récents