« Une société civile corse vivante et ouverte »

André Paccou analyse la situation démocratique dans l’île, trois ans après l’arrêt des actions clandestines.

Olivier Doubre  • 6 décembre 2017 abonné·es
« Une société civile corse vivante et ouverte »
© photo : Gilles Simeoni et son parti, Inseme per a Corsica, dénoncent le 20 juillet 2010 la privatisation de l’île de Cavallo, au large de BonifacionSTEPHAN AGOSTINI/AFP

Militant historique de la défense des droits de l’homme en Corse, André Paccou présente ici les problèmes les plus aigus auxquels doit faire face la société civile, mais aussi les récents acquis obtenus, notamment la question de la paix, qui semble bien installée depuis la fin des actions armées annoncée par le FLNC en 2014.

La paix est-elle bien ancrée aujourd’hui en Corse ?

André Paccou : Si l’on en juge par le fait qu’il n’y a plus d’attentats ni d’activités clandestines dans l’île, on peut dire en effet que, du côté des organisations jadis impliquées dans la clandestinité, et qui ont annoncé son arrêt il y a un peu plus de trois ans, quelque chose de nouveau a émergé. En revanche, si l’on tient compte des réponses apportées par l’État, on peut nourrir quelques inquiétudes. D’abord, parce que l’on a toujours affaire à un activisme antiterroriste susceptible de remettre en cause à tout moment cette

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 5 minutes

Pour aller plus loin…

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »
Reportage 23 février 2024 abonné·es

À l’hôpital de Bourges, « on accepte que la mort puisse être une issue »

Malgré le manque de moyens et le désert médical dont souffre le département du Cher, la petite équipe de ce centre hospitalier essaie de soulager la douleur des patients en fin de vie.
Par Hugo Boursier
En France, la très lente révolution de la « culture palliative »
Santé 23 février 2024

En France, la très lente révolution de la « culture palliative »

Alors que des pays étrangers mettent en avant ces soins de confort, la France accuse un retard considérable. La faute au tabou de la fin de vie parmi des soignants concentrés sur l’unique objectif de guérison.
Par Hugo Boursier
À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes
Enquête 22 février 2024

À Marcq Institution, un professeur suspendu pour violences sexuelles après des années d’alertes

Un professeur d’anglais du prestigieux lycée privé de la métropole lilloise est suspendu depuis le 31 janvier, après avoir été accusé par une élève d’avoir eu « une attitude inappropriée ». L’établissement assure avoir été réactif. Mediacités et Politis révèlent pourtant que plusieurs alertes le concernant avaient déjà été effectuées.
Par Pierre Jequier-Zalc
Protection de l’enfance : crise sociale et malaise politique autour de la Sauvegarde 93
Enfance 22 février 2024

Protection de l’enfance : crise sociale et malaise politique autour de la Sauvegarde 93

L’une des plus grosses associations de la Seine-Saint-Denis accumule les témoignages et les rapports accablants contre sa direction et ses méthodes de management. Face à une crise qui s’intensifie depuis février 2021, le département – qui assure le principal financement de l’association – reste sourd malgré les appels à l’aide des salariés.
Par Tristan Dereuddre