L’insoutenable productivité du travail

Il faut renoncer à l’idée que la productivité est toujours un progrès.

Une des grandes inquiétudes actuelles des élites est la tendance de long terme à la baisse des gains de productivité. Or, la productivité est la première contribution à la croissance économique. Les débats sont vifs au sein des économistes pour savoir si nous sommes face à une « stagnation séculaire » ou à l’orée d’une troisième révolution industrielle qui redressera la croissance en détruisant plus ou moins d’emplois. Ces débats tentent uniquement d’identifier les « freins » institutionnels à la…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.