ESS : un nouveau rôle dans la démocratie

L’ESS ne peut être simplement un adjuvant dans la société néolibérale : elle doit être un levier pour une réelle transition.

Après la Seconde Guerre mondiale, la volonté de se prémunir contre les aléas cycliques de l’économie marchande génère un compromis socio-­économique influencé par les idées de Keynes. Il s’exprime dans la déclaration de Philadelphie en 1944, selon laquelle le développement économique ne vaut que s’il est au service du développement social. À partir de ce constat, la période d’expansion dite des Trente ­Glorieuses se caractérise par l’extension des ­protections et politiques sociales mises en œuvre par un…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents