Dossier : Viol de guerre : Le crime parfait

Viols de guerre : parler pour celles qui ne le peuvent pas

Violée en 2005, Mildred Mapingure a été rejetée par son mari et ses parents. Livrée à elle-même, elle s’est battue pour elle et pour sa fille. Elle le fait aujourd’hui pour d’autres survivantes.

Depuis plus de vingt ans, le Zimbabwe est déchiré par une instabilité politique chronique. Chaque crise est marquée par des explosions de violence et des vagues de viols. Pour de nombreuses ONG, ces derniers, parfois commis par des hommes en uniforme, sont régulièrement instrumentalisés pour répandre la terreur dans la population.

En 2005, Mildred Mapingure avait un emploi à Harare, capitale du Zimbabwe, un mari, officier de police, et un jeune fils de 2 ans. Alors que la capitale est frappée d’une vague de violence autour de la contestation des élections parlementaires, des hommes s’introduisent chez elle et la violent. Quand elle tente de porter plainte pour avoir le droit à des examens médicaux et à une contraception d’urgence, la police l’éconduit. Quand, enfin, un officier accepte de prendre sa plainte, 72 heures sont passées, trop tard pour la pilule du lendemain.

Un mois plus tard, Mildred comprend qu’elle est enceinte. L’apprenant, son mari l’accuse d’avoir flirté avec ses agresseurs, contacte sa famille et réclame le remboursement de sa dot. Son père la renie, elle perd son travail, son mari la jette dehors et lui refuse le droit de voir son fils. « Si tu te débarrasses du bébé, peut-être tu pourras revenir. » Mais, au Zimbabwe, l’avortement n’est autorisé qu’en cas de mise en danger de la vie de la mère et toléré en cas de viol.

Il reste 63% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents