Dumayet ou l'art de l'entretien littéraire

Notre Voyage autour de nos chambres #18 revient sur l'émission de télévision « Lecture pour tous », diffusée en 1958, avec Claude Simon, Jérôme Lindon, et un excellent intervieweur, Pierre Dumayet. Un échange lumineux en accès libre sur le site de l'Ina.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’intervieweur commence l’entretien en disant à l’auteur face à lui : « Je l’avoue humblement, j’ai trouvé ce livre assez difficile. » Puis il poursuit : « J’aimerais qu’on explique l’intérêt que nous trouvons à ce livre, qu’il nous paraisse facile ou difficile. » Qui oserait commencer une interview avec un écrivain de cette façon-là, a fortiori à la télévision ?

« Lecture pour tous »

On imagine les objections : « “Difficile ?” Mais alors pourquoi ennuyer les téléspectateurs avec ça ? » Ou, inversement : « “Difficile ?” Ne seriez-vous pas au niveau ? » Et pourtant, l’interview qui va se dérouler sous nos yeux est passionnante. Elle réunit l’écrivain, Claude Simon, l’éditeur, Jérôme Lindon, directeur des éditions de Minuit, et l’intervieweur, Pierre Dumayet.

Il s’agit d’un extrait d’une émission intitulée « Lecture pour tous », visible sur le site de l’Ina (en accès libre actuellement), la première émission traitant de littérature créée à la télévision française. Nous sommes ici en 1958, l’émission a déjà 5 ans (elle durera jusqu’en 1968), Dumayet, qui en est le fondateur avec Pierre Desgraupes, est alors passé maître dans l’entretien littéraire (dans un style très différent de celui qu’aura plus tard Bernard Pivot, Dumayet restant près de l’œuvre, cédant peu à l’anecdotique, et faisant preuve d’un humour subtil). Parmi ceux que l’on peut voir sur le site de l’Ina (avec Bataille, Butor, Duras, Elsa Triolet, Pinget…), celui-ci est particulièrement remarquable.

Littérature et réalité

Pour son entrée en matière, comme on vient de le voir, traduisant une position – très rare – à la fois d’humilité et d’ouverture, mais aussi parce que ces 9 petites minutes d’interview vont droit au cœur de la littérature. Bien entendu, le fait que Claude Simon en soit l’invité y est grandement pour quelque chose…

L’homme ne s’y montre pourtant pas disert. Le livre qu’il vient alors de publier est L’Herbe. Mais Dumayet souhaite d’abord revenir sur son livre précédent, Le Vent, et en particulier sur l’intégralité de son titre : Le Vent, tentative de reconstitution d’un retable baroque. « Que signifie “tentative de reconstitution” ? », interroge Dumayet. En intercesseur brillant de Simon, Jérôme Lindon prend la parole, et s’engage alors une discussion sur les rapports entre la littérature et la réalité. Claude Simon parle d’« esprit d’exactitude ». Lindon de « domaine du concret [aux antipodes] du cérébral ».

En outre, on s’aperçoit que la manière de filmer (le réalisateur est Jean Prat, celui aussi des Perses) n’a rien de neutre. On reste par exemple très longtemps sur le visage de Claude Simon écoutant les propos de son éditeur, et ce visage est tout aussi expressif que les mots que l’on entend.

Sans héritier à la télé

Après « Lecture pour tous », Pierre Dumayet a créé d’autres émissions littéraires pour le petit écran, comme « Lire c’est vivre » ou « Lire et écrire », réalisée par son ami Robert Bober (notamment celle, extraordinaire, sur les manuscrits de Flaubert, son grand homme). Puis, lui-même se mit à publier des textes très singuliers. Pierre Dumayet, décédé en 2011, n’a pas eu d’héritier à la télévision. C’est bien dommage…

Lire aussi : Chiffons et textiles de rêve du Victoria and Albert Museum

Pour lire tous les articles de la série > #AutourDeNosChambres


Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents