Dossier : Concentration des médias : La riposte judiciare

Au Sénat, l’impunité des milliardaires

Bien que leurs déclarations aient été contredites lors de leurs auditions en janvier, Bernard Arnault et Vincent Bolloré ne seront nullement inquiétés, faute de preuves… ou de courage politique.

Ils ont levé la main droite, ont dit « Je le jure ». Dans le cadre de la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias en France, Vincent Bolloré, Bernard Arnault et toutes les personnes auditionnées ont prêté serment. Toute la vérité, rien que la vérité. Mais il semblerait que, parfois, la vérité de certains hommes d’affaires soit contredite dans les faits. Le 20 janvier, Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, à la tête des Échos, du Parisien et de Radio classique, fait face aux sénateurs.…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.