Élections au Brésil : « Prendre soin de la terre, une évidence pour les peuples indigènes »

La témoignage d’Inathan Apako Tuxá, jeune militant indigène, concernant son engagement dans le mouvement climatique Friday for future.

Patrick Piro  • 30 septembre 2022 abonné·es
Élections au Brésil : « Prendre soin de la terre, une évidence pour les peuples indigènes »
Les communautés indigènes du Sud du Brésil, exprimant leurs revendications lors du Campement Terre libre de Toldo Chimbangue, du 4 au 7 septembre 2022. Les jeunes femmes sont au cœur des danses et des chants rituels des peuples indigènes.
© Patrick Piro

« Prendre soin de la terre, c’est une évidence pour les peuples indigènes. Les arbres, les eaux, les plantes, les lieux sacrés font partie intégrante de nos êtres. Je me suis engagé dans Friday for Future (1) le plus important mouvement mondial de défense du climat, parce que j’avais la conviction qu’un jeune Indigène pourrait lui apporter quelque chose. La grande majorité de ses militants sont blancs !

Les communautés indigènes du Sud du Brésil expriment leurs revendications lors du Campement Terre libre de Toldo Chimbangue, du 4 au 7 septembre. (Photos : Patrick Piro.)

Leur approche est fréquemment scientifique, alors que notre regard part du territoire, là où nos vies sont remises en question. Dans chaque mètre carré déboisé, dans chaque goutte d’eau polluée, c’est un peu de notre spiritualité qui s’en va. C’est à travers la forêt et les eaux que nous nous connectons à nos ancêtres, aux esprits.

Le grand saccage de la nature, la surconsommation généralisée, nous en souffrons directement.

Les militants blancs disent “préserver la vie”, mais ils ne se situent pas sur le même plan. Le grand saccage de la nature, la surconsommation généralisée, nous en souffrons directement. Nous et les plus défavorisés. Chasse, pêche, cueillette : nous ne trouvons même plus de quoi nous alimenter comme dans le passé.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Publié dans le dossier
Battre Bolsonaro
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Géorgie : face au gouvernement pro-russe, la guerre culturelle
Reportage 28 février 2024 abonné·es

Géorgie : face au gouvernement pro-russe, la guerre culturelle

Face à la purge menée par l’actuel gouvernement pro-russe, les artistes et les responsables d’institutions culturelles se rebiffent. Ils dénoncent une mainmise du Kremlin sur le pays, qui a redoublé depuis le début de la guerre totale en Ukraine, et luttent contre le retour de l’influence russe.
Par Audrey Lebel
En Allemagne, la traque aux pro-palestiniens
Allemagne 26 février 2024

En Allemagne, la traque aux pro-palestiniens

Une association étudiante de l’université de Bayreuth, en Bavière, est attaquée en justice après avoir organisé un colloque en faveur d’une paix juste et durable au Proche-Orient entre les peuples palestinien et israélien.
Par Denis Sieffert
Malgré le choc, « ne pas abandonner » le combat de Navalny
Reportage 23 février 2024

Malgré le choc, « ne pas abandonner » le combat de Navalny

Un rassemblement en hommage à Navalny s’est tenu le 22 février à Paris. Politis s’y est rendu pour comprendre comment les Russes en exil voient désormais la lutte contre le régime de Poutine.
Par Pauline Migevant
« La crise sénégalaise est un héritage de la Françafrique »
Françafrique 21 février 2024 abonné·es

« La crise sénégalaise est un héritage de la Françafrique »

Le Sénégal portait en France l’image flatteuse d’une « vitrine démocratique » en Afrique de l’Ouest. Mais le report par le président Macky Sall du scrutin présidentiel du 25 février a brutalement changé la donne. Un « coup d’État civil », qualifient la journaliste Fanny Pigeaud et l’économiste Ndongo Samba Sylla, coauteurs d’un nouvel essai sur la Françafrique.
Par Patrick Piro