Italie : les fascistes au pouvoir face à une gauche en déroute

Divisée, incapable de s’adresser aux classes populaires, la gauche laisse l’Italie aux mains d’une extrême droite dédiabolisée, incarnée par une Giorgia Meloni appelée à diriger le futur gouvernement.

Olivier Doubre  • 27 septembre 2022 abonné·es
Italie : les fascistes au pouvoir face à une gauche en déroute
© La leader du parti Fratelli d'Italia, Gorgia Meloni, faisant le V de la victoire, le 26 septembre 2022. (Photo : ELIANO IMPERATO / CONTROLUCE VIA AFP.)

D’aucuns prétendent que l’histoire bégaie. Les anniversaires peuvent-ils confirmer cette croyance ? Au vu des résultats des élections italiennes de ce dimanche 25 septembre, on se doit de relever que la large victoire des post-fascistes du parti Fratelli d’Italia (FDI), emmené par une Giorgia Meloni appelée à diriger le gouvernement, intervient cent ans (presque jour pour jour) après la fameuse marche sur Rome.

En 1922, les chemises noires permirent – à grands coups de gourdins et d’huile de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 4 minutes