Génération·s en pince pour la Nupes

Engagé depuis deux ans dans le Pôle écologiste, le parti fondé par Benoît Hamon, sans renoncer à ce partenariat privilégié, ne voit d’avenir que dans cette coalition unitaire née avant les législatives.

Michel Soudais  • 22 novembre 2022 abonné·es
Génération·s en pince pour la Nupes
© Léa Filoche et Arash Saeidi. (Photo : Michel Soudais.)

Les formations membres de la Nupes ne se limitent pas aux quatre groupes politiques de l’Assemblée nationale. Ce serait oublier le Petit Poucet de la bande.

Le mouvement Génération·s, qui compte quatre députés dans le groupe écologiste, l’a rappelé dimanche, en clôture d’une « convention » – appellation retenue pour son congrès – à Montreuil (Seine-Saint-Denis), en organisant une table ronde sur l’avenir de la Nupes avec des représentants de La France insoumise (LFI), d’Europe Écologie-Les Verts

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes