« Cette loi est contraire à toutes les valeurs que nous souhaitons voir portées par le sport »

TRIBUNE. Des sportives et sportifs, bénévoles, professionnel.le.s et associations du monde sportif soutiennent l’appel à manifester contre la loi immigration le 21 janvier.

Collectif  • 19 janvier 2024
Partager :
« Cette loi est contraire à toutes les valeurs que nous souhaitons voir portées par le sport »
Prospectus distribués lors de la manifestation contre la loi asile et immigration, samedi 25 mars 2023, place de la République à Paris.
© Lily Chavance

Nous, sportives et sportifs, bénévoles, professionnel.le.s et associations du monde sportif, nous nous associons à l’appel « Marchons pour la Liberté, l’égalité, la fraternité », publié le 6 janvier et signé par 201 personnalités publiques.

Dans le cadre de notre engagement professionnel et bénévole et de notre pratique sportive, nous avons la chance de côtoyer des personnes issues de tous les pays et de tous les continents, des immigré.e.s et des enfants d’immigré.e.s qui contribuent à la réussite sportive et éducative de la France. Elle se constate dans la diversité des pratiques sportives proposées et des résultats obtenus dans les disciplines les plus variées. Elle se constate sur tous les terrains de France et des clubs de proximité au plus haut niveau.

Alors que la France accueillera le monde entier en 2024, le Gouvernement et le Parlement ont choisi de durcir les conditions d’accueil.

Alors que la France accueillera le monde entier à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques en 2024, le Gouvernement et le Parlement ont choisi de durcir les conditions d’accueil des étranger.ère.s. Cette loi est contraire à toutes les valeurs que nous souhaitons voir portées par le sport : égalité, respect, coopération, accomplissement personnel et collectif. Tant de valeurs que nous vivons concrètement et que nous portons au quotidien dans notre engagement professionnel et citoyen.

Sur le même sujet : Enfin un front uni contre la loi immigration ?

La loi votée aura des conséquences désastreuses aussi sur le monde sportif et associatif. Les athlètes étranger.ère.s, champion.ne.s de demain, pourront-ils et pourront-elles encore s’installer en France et faire valoir leurs droits sociaux pour se réaliser pleinement ? Les éducatrices et éducateurs sportifs étrangers pourront-ils et pourront-elles encore exercer en France dans des conditions décentes pour encadrer des millions de pratiquantes et pratiquants ? Dès la rentrée prochaine, les enfants étrangers pourront-ils encore bénéficier du pass’sport mis en place depuis trois ans pour soutenir la pratique sportive des plus jeunes au sein des familles bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire ?

Pour toutes ces raisons, nous nous associons à l’initiative « Marchons pour la liberté, l’égalité et la fraternité » qui se déroulera le 21 janvier prochain et demandons au président de la République de ne pas promulguer la loi immigration. Si vous êtes sportives ou sportifs, bénévoles ou professionnel.le.s du secteur sportif et que vous souhaitez signer cet appel, faites le savoir par mail à l’adresse mail appelsport@yahoo.com en indiquant votre nom, votre prénom, vos fonctions sportives et votre numéro de téléphone.


Premiers signataires

  • Emmanuelle ALARCON, agent DRAJES Haut-de-France
  • Emmanuelle ASSMANN, médaillée d’escrime, Jeux paralympiques 2024
  • Patty BADJOKO, coordinateur sportif en milieu carcéral
  • Béatrice BARBUSSE, dirigeante sportive
  • Nicolas BONNET, conseiller de Paris 12è, délégué au sport
  • Emmanuelle BONNET-OULALDJ, présidente de la FSGT
  • Soumya BOUROUAHA, députée PCF
  • Françoise BOUVIER, présidente de l’Union nationale sportive Léo Lagrange
  • Marie-George BUFFET, ancienne ministre des sports
  • Émilie CADIÈRE, agent DRAJES PACA
  • Marion CLIGNET, présidente de l’association des coureurs cyclistes
  • Yohann DINIZ, ancien athlète de haut niveau, champion du monde 2017
  • Gérard DIZET, co-président de la FSGT
  • Gévrise ERMANE, championne du monde de judo
  • Sébastien GAUTIER, agent du ministère des sports
  • Anne-Marie HEUGAS, déléguée aux sports à EELV
  • Benoît HUBERT, co-secrétaire général du SNEP-FSU
  • Ayodélé IKUESAN, athlète olympique, vice-championne d’Europe du relais 4x100m, maire-adjointe
  • Arnaud JEAN, président de l’UFOLEP
  • Isabelle JOUIN, présidente de la fédération française de hockey
  • Régis JUANICO, député honoraire et conseiller départemental de la Loire
  • Patrick KANNER, sénateur et ancien ministre des sports
  • Jean de LABRUSSE, agent du ministère chargé des sports
  • Arthur LEPELLETIER, agent SDJES
  • François LEYONDRE, sociologue du sport
  • Tony MARTIN, secrétaire général du SNPAS – UNSA éducation
  • Mejdaline MHIRI, journaliste
  • Stéphanie MERLE, directrice technique de la fédération française des sports pour tous
  • Franck MÉTAIS, chargé démission à l’INSEP
  • David MEURANT, agent DRAJES Ile-de-France
  • Raphaël MILLON, porte-parole de Solidaires JS
  • Véronique MOREIRA, présidente de l’Union sportive de l’enseignement du premier degré
  • Pierre MOUROT, co-descrétaire général du SNPJS-CGT
  • Julie NUBLAT-FAURE, adjointe au maire de Lyon, chargée du sport
  • Louise PAHUN, vice-présidente de sports solidaires
  • François PELLETIER, porte-parole de Solidaires JS
  • Matthias PEREZ, secrétaire fédéral de la FERC-CGT
  • Gérard PERREAU-BEZOUILLE, président de la fédération française des clubs omnisports
  • Stéphane PEU, député PCF
  • Marine PROVINI, porte-parole Solidaires JS
  • Moïse RAMIER, référent sport CGT
  • Lily ROGIER, présidente de l’ANESTAPS
  • Jean-Émile ROUAUX, président de la fédération de vol en planeur
  • Jean SAVARINO, DTN adjoint à la fédération française de cyclotourisme
  • Frédéric STEINBERG, agent du ministère chargé des sports
  • Philippe SULTAN, ancien directeur de cabine du ministère des sports
  • Bernard THIBAULT, président du comité de la charte sociale des JOP
  • Véronique THIEBLEMONT, agent DRAJES Normandie
  • Lilian THURAM, président de la fondation Éducation contre le racisme, pour l’égalité
  • Charlotte VANBESIEN, secrétaire générale de la FERC-CGT
Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Publié dans
Tribunes

Des contributions pour alimenter le débat, au sein de la gauche ou plus largement, et pour donner de l’écho à des mobilisations. Ces textes ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction.

Temps de lecture : 5 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Pas de Nouveau Front populaire sans les quartiers populaires
Tribune 13 juillet 2024

Pas de Nouveau Front populaire sans les quartiers populaires

Plusieurs dizaines de collectifs, de personnalités, d’artistes et de militants actifs dans les quartiers populaires interpellent le Nouveau Front populaire pour que des personnes de terrain soient en responsabilité, et puissent faire appliquer des politiques publiques en faveur de tous « les habitants modestes ».
Par Collectif
L’appel des 50 « jeunes leaders positifs » au courage politique contre l’extrême droite
Appel 3 juillet 2024

L’appel des 50 « jeunes leaders positifs » au courage politique contre l’extrême droite

Pour faire de la France de demain un pays plus juste et plus solidaire, où chacun trouve sa place sans distinction, ils et elles appellent politiques et citoyen.nes à barrer la route au RN.
Par Collectif
Stop au bashing de la France insoumise
Tribune 27 juin 2024

Stop au bashing de la France insoumise

Édouard Louis, Annie Ernaux, Michaël Löwy, Didier Eribon, Enzo Traverso et une centaine d’intellectuels demandent que cesse la campagne de dénigrement de LFI et de ses dirigeants, qui n’a d’autre but que de briser l’unité du Nouveau Front populaire.
Par Collectif
« Monsieur le Président, vous avez échoué… et vous allez devoir l’assumer »
Lettre 26 juin 2024

« Monsieur le Président, vous avez échoué… et vous allez devoir l’assumer »

Dans cette lettre ouverte, Maryse Souchard, universitaire, présente à Emmanuel Macron son sinistre bilan qui amène l’extrême droite aux portes du pouvoir. Dans une telle hypothèse, elle le somme de ne pas démissionner et d’assumer d’être le dernier rempart institutionnel.
Par Maryse Souchard