Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Ryanair, poursuivie à Marseille

En janvier 2011, le très libéral patron de la compagnie aérienne low cost irlandaise Ryanair, Michael O’Leary, avait annoncé avec fracas la fermeture de sa base à l’aéroport de Marseille-Marignane, fustigeant les prétendues rigidités du droit français du travail. Ryanair vient d’être renvoyée devant le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence pour « travail dissimulé », « prêt illicite de main-d’œuvre » et « entrave au fonctionnement du comité d’entreprise, des délégués du personnel et à l’exercice du droit syndical ». La compagnie aurait dû en effet, selon l’ordonnance de renvoi, se soumettre au droit français. Michael O’Leary avait, début 2011, reçu le soutien appuyé du maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui avait déploré le « comportement irresponsable des syndicats » (sic), à l’origine de la procédure, et appelé à l’abrogation du décret de 2006 obligeant les compagnies aériennes installées dans l’Hexagone à soumettre leurs personnels navigants au droit français.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents