Islam sous surveillance

Le politologue Vincent Geisser et le journaliste Aziz Zemouri passent en revue les politiques françaises face à l’islam. Et révèlent leurs constantes.

Cela commence toujours avec les meilleures intentions du monde. Du général de Bourmont, conquérant l'Algérie par le fer et par le feu, à Nicolas Sarkozy, il s'agit d'« aider » les musulmans à exercer leur culte en toute liberté. C'est ce qu'on appelait autrefois la politique « des égards ». Et cela finit toujours par se gâter. Dès le 7 décembre 1830, les biens publics musulmans, dits habous , sont placés sous tutelle coloniale. Aujourd'hui, c'est le futur président de la République qui, encore ministre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.