Du mauvais usage de la morale

Depuis qu'un rapport de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a jeté plus qu'une suspicion sur les dirigeants d'EADS, coupables possibles, sinon probables, d'un gigantesque délit d'initiés, l'indignation est à son comble parmi les syndicats et les salariés d'Airbus Industrie, et jusqu'au sein du patronat. Souvent sincère, parfois feinte. Mais personne n'a eu de mots plus durs pour les suspects que la présidente du Medef. « Si les faits sont avérés, s'est indignée Laurence Parisot, je n'ai que du mépris…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents