Petites mauvaises nouvelles

Passé la trêve des confiseurs, j'ai bien tenté de trouver un sujet un peu « positif » pour démarrer l'année. Sans grand succès. N'émerge que la litanie des chiffres témoignant de l'aliénation générale aux prothèses communicantes : « 50 millions de SMS échangés entre minuit et une heure le 1er janvier » , « 70 000 iPhones vendus en un mois » , etc. Et la gloire tout éphémère de ce prétendu « Président monde » de Facebook, un Français adoubé par le vote de quelques milliers de gogos et par des médias qui ont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents