« On fait les poches des malades »

Deux cents personnes ont manifesté le 8 février lors des États généraux de l’organisation de la santé, à l’appel du Collectif national contre les franchises médicales.

Haro sur les franchises ! Le mot d'ordre est lancé. Le Collectif national contre les franchises médicales, constitué d'environ 70 associations, de partis de gauche et de syndicats, ne perd pas une occasion de faire entendre son message. Bruno-Pascal Chevalier, malade du sida, qui a cessé, comme d'autres grévistes, de se soigner depuis bientôt cinq mois pour protester contre ces franchises, était présent, le 8 février, rue du Faubourg-Saint-Martin, où se tenaient les États généraux de l'organisation de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.