André Benchetrit

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La semaine dernière, dans ces colonnes, nous rendions compte du Bord de la Terre d’André Benchetrit (article en accès libre), texte dense, inouï, halluciné, gorgé de fulgurances poétiques, paru à L’une et l’autre édition. Nous savions André Benchetrit gravement malade. Il s’est éteint le 11 novembre, à 54 ans. Le Ventre (POL, 1995), Impasse Marteau (Actes Sud, 1999), Très-grande surface (« Manifeste », Léo Scheer, 2004) et, donc, le Bord de la Terre forment son œuvre interrompue : quatre livres éblouissants.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents