« Des milliers d’héroïnomanes »

João Goulão, président de l’Institut portugais des drogues et toxicodépendances (IDT), rappelle les difficiles années 1980 dans son pays.

Olivier Doubre  • 30 juin 2011 abonné·es

« Lors de la révolution des Œillets, en 1974, nous sortions d’un régime fasciste et autoritaire. Le pays était isolé depuis des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Drogues, pourquoi il faut dépénaliser
Temps de lecture : 1 minute