« Partir de l’existant et le transformer »

La Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase) a rejoint le Front de gauche. Explications d’un de ses animateurs, Pierre Cours-Salies.

Politis : Pour expliquer sa participation au Front de gauche, la Fase a donc jugé que celui-ci « change » ? Pierre Cours-Salies : N’oublions pas que la conception traditionnelle de la politique arrive à un point d’usure sans retour. Les partis seuls ne peuvent plus faire comme si leur était confiée la parole de tous. Toute l’actualité européenne et méditerranéenne traduit cette évolution. Il ne peut donc y avoir d’alternative au capitalisme sans que se regroupent les différentes cultures anticapitalistes.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.