Groland se visite à Sète

Créée en 1992, la célèbre « Présipauté » fête ses 20 ans au Musée international des arts modestes (Miam). Du férocement incorrect, qui tient impeccablement le coup.

Des trognes ordinaires, parfois patibulaires, des petits bourgs transpirant le terroir, aux noms évocateurs (Pirognon-les-Tatouilles, Defequin, Chichigneux), un président autoproclamé pour sept ans renouvelables, des trublions qui viennent chahuter le banal du quotidien. On connaît la Présipauté de Groland, dont les nouvelles parviennent au monde à travers la petite lucarne et son journal télévisé. Un JT présenté par Jules-Édouard Moustic, avec ses infos, ses reportages de proximité, ses fêtes de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents