Contre les libertés, les Français en pointe

Le Parlement européen a massivement rejeté l’Accord commercial anti-contrefaçon (Acta) qui avait été négocié en secret par une dizaine de pays (Europe, États-Unis, Japon…). Suivant les avis négatifs de 5 commissions du Parlement, 478 députés ont voté contre – il y a eu 165 abstentions – un texte qui, pour lutter contre la contrefaçon sous toutes ses formes, tant physiques que numériques, touchait aussi bien la répression contre le téléchargement illégal que la lutte contre les médicaments génériques. Ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisi un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents