Rien ne se perd tout se transforme

« Le gaz de schiste, une fausse bonne idée » , écrivait sur son blog Arnaud Montebourg, le candidat aux primaires socialistes, dans une virulente tribune sur les « risques écologiques démesurés » liés à l’exploitation de ces gaz prisonniers des roches souterraines. « L’indépendance énergétique ne doit pas se faire au prix de catastrophes environnementales » , affirmait-il, à l’époque. Le gaz de schiste, un dossier à « regarder » , avoue à demi-mot le même Arnaud Montebourg, aujourd’hui ministre du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents