Suez-Lyonnaise en eaux troubles

Une opération de déstabilisation parmi les plus glauques a été fomentée par la Lyonnaise des eaux (Groupe Suez environnement), ont révélé deux journalistes de Marianne . La cible est un élu du Parti de gauche, Gabriel Amard (photo), président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne. Le géant privé de l’eau a fait appel à un cabinet de conseil, Vae Solis, pour « discréditer » l’action de l’élu et, surtout, « empêcher in fine la collaboration entre [les régies publiques] Eau des Lacs de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le casse-tête catalan

Monde par

 lire   partager

Articles récents