Tendance décomplexée

Face à François Fillon, qui vient de déclarer sa candidature à la présidence de l’UMP, Jean-François Copé, qui en est actuellement le secrétaire général, refuse d’annoncer sa candidature. Mais le député maire de Meaux n’en affirme pas moins déjà incarner la « ligne » d’une droite qu’il définit lui-même comme « républicaine, moderne et décomplexée » . Cette absence totale de complexe consistant, selon lui, à « refuser de donner des leçons de morale » aux « électeurs qui souffrent » (comprendre : qui votent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents