Politis

Abonnez-vous à Politis

Tout Politis +

11 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

  • Lecture de l'hebdo/hors-série sur liseuse

Choisir cette offre
Pour toutes informations, contactez notre service Abonnement au 03 80 48 95 36 ou par e-mail à : abonnement@politis.fr

Offre découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS

49
Offre découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS
  • 23 numéros + 1 hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

Je m'abonne

Web illimité

8 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

Choisir cette offre

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, réabonnement…
Choisissez une offre

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Homosexualité : Mariage et adoption

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Chargée d’élaborer le texte du projet de loi sur le mariage des couples homosexuels, Christiane Taubira a confirmé (la Croix, 11 septembre) que ce projet « va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage, de la filiation et de la parenté ». De fait, « nous ouvrirons donc l’adoption aux couples homosexuels et ce, a-t-elle poursuivi, dans un cadre identique à celui actuellement en vigueur ». Pour autant, ce projet « ne prévoit pas d’élargir l’accès à la procréation médicalement assistée », ce qui était l’une des promesses de François Hollande. Les associations ont d’emblée dénoncé un « service minimum ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents