La banque qui valait 20 milliards

Après Dexia l’an dernier, l’opération « sauvetage des banques par l’État » continue. Cette fois, c’est au Crédit immobilier de France (CIF). L’établissement de prêt aux particuliers, intervenant aussi auprès des organismes de logement social, a été mis en faillite par l’agence de notation Moody’s. L’État lui a donc accordé sa garantie, estimée à plus de 20 milliards d’euros, ont révélé les Échos. Objectif affiché par le Premier ministre : que « l’argent des contribuables ne [soit] pas mis en cause » .…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents