Économie : Plan social chez Unilever

Politis  • 14 mars 2013
Partager :

Déjà engagé dans un plan social avec la fermeture de l’usine de thé Fralib à Gémenos (Bouches-du-Rhône), Unilever France entend supprimer cette année 12 % de ses effectifs dans l’Hexagone. Soit 152 postes (87 cadres et 65 agents de maîtrise), pour la plupart transférés aux Pays-Bas. Depuis 2005, il s’agit du huitième plan social au sein de la filiale française du groupe anglo-néerlandais de l’agroalimentaire et des cosmétiques, divisant ainsi par deux ses effectifs en sept ans. Une filiale qui a vu ses « ventes augmenter de 3,5 % en 2012 », rappelle l’intersyndicale.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don