Le soir où Monseigneur est venu dîner à la maison

On a tous nos mythologies familiales. Ces références et private jokes aussi efficaces que des photos dans la remémoration des époques et des ambiances, et qui résistent à l’épreuve du temps. Chez moi, ça tourne autour d’une fantaisie langagière qu’avait ma fille quand elle a commencé à parler, qui était d’inverser les sons et les mots (« la sou-hire », « je pas dors »), et d’utiliser sans modération le verbe faire en auxiliaire (« Je te fais montrer »). On trouvait ça tellement rigolo, son père et moi,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents