Dossier : La gauche à Hollande

L’eusko, basque, solidaire et écolo

En moins d’un an, la monnaie locale du Pays Basque a séduit 2 700 personnes et 500 commerces, au service de l’emploi, de la langue et du tri des déchets.

Café des Pyrénées, repère stratégique du Petit-Bayonne sur la place Saint-André. Au comptoir, un jeune homme remplit un formulaire d’adhésion à Euskal Moneta. C’est l’association qui porte l’eusko, la monnaie complémentaire locale du Pays Basque. Xina Dulong, le gérant, délaisse un instant le service des boissons pour lui présenter les cinq coupures en circulation – 1, 2, 5, 10 et 20 euskos. Comme plus de 120 commerçants, artisans, entreprises ou professionnels de Bayonne, il accepte indifféremment les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.