Loi famille : Des féministes mobilisées

Objectif : opposer un contrepoint médiatique à ceux qu’elles nomment les « masculinistes ».

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Alors que le débat fait rage à l’Assemblée sur la nouvelle proposition de loi prônant davantage de « relations équilibrées et régulières avec chacun des parents » séparés ou divorcés, les esprits s’échauffent. Le 8 juin, les associations de pères se retrouveront à Paris, place de l’Opéra, pour réclamer la mise en place systématique de la résidence alternée des enfants. À quelques mètres de l’Opéra, à la Madeleine, les féministes du Collectif anti-masculinisme d’Île-de-France, pour qui le « lobby des pères séparés » veut influencer la loi, investiront elles aussi les rues. Objectif : opposer un contrepoint médiatique à ceux qu’elles nomment les « masculinistes ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents