Enfermement des étrangers, loin des promesses de François Hollande

Loin de «l'exception» que souhaitait François Hollande en 2012, l'enfermement des étrangers reste «un instrument banal de procédure» , selon le rapport de cinq associations.

Plus de 45 000 étrangers ont été privés de liberté en 2013 , dont 3607 enfants. Les cinq associations présentes dans les centres et locaux de rétention1 ont rendu, le 18 novembre, un rapport toujours plus sombre sur ces lieux d’enfermement. Près de la moitié des personnes placées en rétention en 2013 ont été expulsées. Pour 55% d’entre elles, cet éloignement forcé s’est déroulé sans aucun contrôle des juges, une proportion qui atteint 99% en Outre-mer où les droits des étrangers sont toujours plus bafoués.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents