Le chef de la police judiciaire de Paris en garde à vue

Dans le théâtre de l’institution policière, les rôles peuvent parfois se renverser. Une expérience douloureuse dont le chef de la police judiciaire parisienne a fait l’expérience ce mercredi. Bernard Petit et trois policiers et anciens policiers ont été placés en garde à vue, ce matin, soupçonnés de «violation du secret de l’instruction » et de « révélation d'informations sur une instruction à une personne susceptible d'être visée par cette enquête » . Cette personne qui aurait été si bien renseignée n’est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents