Le chef de la police judiciaire de Paris en garde à vue

Lena Bjurström  • 4 février 2015 abonné·es
Le chef de la police judiciaire de Paris en garde à vue
© Photo : KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Dans le théâtre de l’institution policière, les rôles peuvent parfois se renverser. Une expérience douloureuse dont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Police / Justice
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Manif du 31 janvier : dispositif policier en légère augmentation à Paris
Manifestation • 31 janvier 2023

Manif du 31 janvier : dispositif policier en légère augmentation à Paris

Pour la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le dispositif policier de la manifestation parisienne se renforce légèrement comparé à celle du 19 janvier avec plus de 3 000 agents.
Manifestation du 19 janvier à Paris : la fiche interne qui dévoile le dispositif policier
Manifestation • 19 janvier 2023

Manifestation du 19 janvier à Paris : la fiche interne qui dévoile le dispositif policier

D’après les notes internes de la Préfecture de Police consultées par Politis, plus de 2 000 membres des forces de l’ordre vont encadrer la manifestation du 19 janvier contre la réforme des retraites.
Par Maxime Sirvins
« Il y a une criminalisation de l’action politique »
Entretien • 11 janvier 2023 libéré

« Il y a une criminalisation de l’action politique »

L’avocat pénaliste Raphaël Kempf navigue de la défense d’activistes à celle de personnes accusées de terrorisme. Ardent défenseur des libertés publiques, il n’a de cesse de dénoncer la résurgence des lois « scélérates » dans notre droit moderne, mêlant justice et politique.
Par Nadia Sweeny
Exclu Politis / Violences policières : toujours plus de mis en cause et toujours moins de poursuites
Forces de l'ordre • 22 décembre 2022

Exclu Politis / Violences policières : toujours plus de mis en cause et toujours moins de poursuites

Politis a obtenu les chiffres inédits du traitement judiciaire des violences policières de 2016 à 2021. Ils montrent l’explosion du nombre de mis en cause (+ 57 %) et mettent en avant un traitement judiciaire favorisé par rapport à la population générale. Analyse.
Par Nadia Sweeny